Conception, Calcul & Expertises en Mécanique - Méca

Domaines de compétences

Le développement de Cogito

Le traitement de l’information in situ :

Le « big data » consiste à récupérer et à transférer sur des serveurs distants, les mesures effectuées sur les structures, puis de les combiner avec d’autres données afin d’en tirer le maximum d’informations.

Cogito-Méca développe en parallèle des systèmes dits « low-data », pour se faire les mesures, l’information doit être traitée au plus près ou dans la structure étudiée. Les avantages du « low-data » pour les structures industrielles sont une plus grande autonomie, une plus grande réactivité et des structures connectées mieux adaptées à des environnements sévères. A l’inverse, les difficultés à résoudre se situent dans la robustesse attendue pour les composants électroniques et l’autonomie énergétique du système de traitement de l’information et de communication.

Les développements de traitement de l’information in situ « low data » sont tout à fait compatibles avec le développement de l’internet des Objets (Iot) et au contraire s’inscrivent dans cette mouvance.

Lien entre Cogito-Méca et le cluster Méca

Cogito-Méca utilise l’ensemble des compétences du cluster Méca pour mener à bien ses études.

• Le calcul de structure : Calcul-Méca

Le calcul de structures fournit d’abord le cœur électronique du cogito, son algorithme. L’implantation des capteurs s’effectue en lien avec les données de calcul de la structure, ils seront ensuite encapsulés dans le Cogito avec toutes les données issues de sa conception.

• La conception de pièces et structures : Conception-Méca

Les études de conception doivent être intégrées dès le démarrage du projet, sinon le risque est très important d’aboutir à un cogito externe, non pérenne, dissocié de la structure à analyser.

• Les connaissances sur les matériaux, leur mise en œuvre, leur durabilité sont présentes dans le cluster Méca (Calcul-Mécal et Expert-Méca)

• Les connaissances sur l’hydraulique, les composants, les écoulements (Fluide-Méca)

Cogito pour les structures composites : Intérêt des matériaux composites

Les matériaux composites présentent un intérêt pour la mise en œuvre de cogito de par leur conception et leurs constructions multi-matériaux. Il est ainsi possible d’envisager de faire évoluer un stratifié ou multi-couches uniquement mécanique en un stratifié mécatronique. Certaines couches deviennent alors spécialisées capteur, connectique, antenne. 

Le comportement des matériaux composites traditionnels (fibre + résine) est beaucoup plus tolérant à la présence de fils au couches intégrées. La résine joue le rôle de transfert des efforts entre des zones singulières, limitant la fragilité ou l’intrusivité du câblage ou de l’électronique. Les procédés de fabrication permettent de conserver des zones riches en résine sont privilégiés (RTM, infusion, moulage au contact…..).

Dans la gamme des matériaux composites, ceux à fibre de verre et résine thermodurcissables présentent de plus l’intérêt de l’isolation électrique. Enfin, les procédés de fabrication composites (moulage) sont très adaptés à l’insertion du système Cogito et des composants.

Cogito-Méca étudie plusieurs stratégies complémentaires de mise en œuvre de composants noyés et faisant partie intégrante de la structure.

- Patch de renforts fibreux, intégrant capteurs, connectique …… et probablement une carte d’acquisition, à intégrer dans le moule avant injection ou à solidariser sur la structure pour un procédé de type voie humide.

- Architecture de couches spécialisées capteur + connectiques de type circuit électronique souple intégrant les capteurs.

Boitier Cogito

Boitier Cogito