Conception, Calcul & Expertises en Mécanique - Méca

Voir nos références

Justification de la fréquence des épreuves hydrauliques d’une canalisation de transport - Mission de tierce expertise – ARKEMA

  • Pompes de station

    Pompes de station

  • Tracé du pipeline

    Tracé du pipeline

Par une évaluation de la durée de vie résiduelle d’un pipeline en regard des risques d’endommagement par fatigue, EXPERT-Méca a justifié auprès de l’administration de la périodicité de réalisation des épreuves hydrauliques d’une canalisation de transport.

Depuis le complexe pétrochimique de Berre l’Etang, le groupe LYONDELLBASELL via sa société la COMPAGNIE PETROCHIMIQUE DE BERRE exploite une canalisation de gaz liquéfié, propriété de la société ARKEMA. Ce pipeline en acier de diamètre 114,3 mm a été mis en service en 1980.


Pour les canalisations dont la première mise en service date de plus de 30 ans, l’Arrêté du 04/08/2006 portant règlement sur « la sécurité des canalisations de transport de gaz combustibles, d'hydrocarbures liquides ou liquéfiés et de produits chimiques » réduit l’intervalle de temps entre 2 épreuves hydrauliques de 10 à 6 ans.


Le transporteur peut néanmoins demander au préfet une dispense d'application de la durée réduite susmentionnée s'il peut prouver que le nombre et l'intensité des cycles de pression effectivement subis par la canalisation sont très faibles au regard de ce que celle-ci peut supporter.


Dans ce contexte, la COMPAGNIE PETROCHIMIQUE DE BERRE a sollicité EXPERT-Méca pour une mission d’expertise visant à instruire une étude qui serait de nature à justifier la dispense d'application de la durée réduite entre 2 épreuves hydrauliques successives.


Pour apporter une preuve que le nombre et l'intensité des cycles de pression effectivement subis par la canalisation sont très faibles au regard de ce que celle-ci peut supporter, EXPERT-Méca a réalisé une évaluation par calcul de la durée de vie résiduelle de la canalisation en regard des risques d’endommagement par amorçage et propagation de fissures de fatigue.


L’intervalle de temps entre 2 épreuves hydrauliques de cette canalisation a ainsi pu être maintenu à 10 ans.